06 mai 2010

mon premier voyage en taxis

taxi

Faut quand même que je vous raconte ça:

Je monte dans un taxi Turc, mon chauffeur ne parle ni français, ni anglais.

Il conduis comme un fou, je regarde le paysage, il fais chaud. Le téléphone du chauffeur sonne il répond parle en turc puis se retourne et me tends le téléphone.

"Quoi comment-ça le téléphone, pour moi".

J'ai beau parler en petit chinois il ne comprends pas.

"allo, oui?"

"oui, Corrrraliiine?, c'est Gianni ça va?" C'est mon chef de village qui m'explique qu'il est derrière moi en voiture et qu'il a pris le même avion.

Il nous double et s'arrête un peu plus loin, mon chauffeur se gare à coté, et redémarre puis pars.

"NON", je hurle fais des grands signes pour qu'il s'arrête sans aucune réaction de mon chauffeur.

La voiture nous redouble, on avance, puis un bus se met entre nous. La voiture continue le bus tourne à droite et mon chauffeur aussi.

"NON, club med, club med, mais il est trop con il m'emmènne ou?"

Après lui avoir hurler dessus il comprend enfin qu'il faut qu'l me dépose au club med et pas à l'hôtel d'en fasse. La trouille toute seule avec ce turc qui comprend rien.

Arriver au club med un gars de la sécurité me prends mon passeport et me montre des enveloppes avec des noms dessus. Il les fais défiler devant mes yeux, mais non il n'y a pas mon nom. Il repart en rechercher d'autre et non toujours rien. Il me fais non de la tête repars et ferme la grille du club.

"Et mon passeport" Je sort de la voiture et commence à crier que je veux qu'il me rende mon passeport, quand, Gianni mon chef de village arrive à mon secours pour me laissé rentrer.

 

En résumer mes premières minutes dans ce pays mon fais très très peur.

 

Posté par idrill à 15:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur mon premier voyage en taxis

  • Ha ha ha !!!
    Je pense que ça ne fait que commencer !!
    J'ai ha^te que tu retourne au village, pour me faire encore marrer !!

    Bon courage!

    Posté par jenn, 06 mai 2010 à 20:39 | | Répondre
Nouveau commentaire